Le Docteur Alfred Tomatis

Alfred Tomatis (1920-2001), médecin ORL a consacré l'essentiel de sa vie professionnelle à étudier les processus liant l'écoute au langage. Son père, Humbert Tomatis est chanteur professionnel (basse noble à l'opéra de Paris). Conjuguant le goût pour le chant et la musique qu'il a hérité de sa famille et les intérêts de sa pratique clinique, il se passionne pour les relations existant entre l'oreille et la voix. Au niveau de sa pratique clinique, A. Tomatis reçoit beaucoup de chanteurs, amis de son père, qui perdaient leur voix. Vu l'intensité des sons qu'ils produisaient plusieurs heures par jour, ces chanteurs finissaient par abîmer leur propre oreille avec leur propre voix ! Il met alors au point un appareil qu'il appelle « Oreille Electronique » et dont le but est d'éduquer (ou de rééduquer) l'oreille pour qu'elle puisse fonctionner au mieux de ses possibilités.

Il constate qu'en recouvrant les fréquences perdues au niveau de l'écoute, les chanteurs récupéraient aussi leur voix ! L'oreille prend alors une dimension primordiale pour lui et il déclarera volontiers « qu'on chante plus avec son oreille, qu'avec son larynx ! ».

Il développe ainsi une nouvelle discipline : l'audio-psycho-phonologie et synthétise ses découvertes dans trois lois qui ont fait l'objet de communications à l'Académie des Sciences de Paris en 1957 sous le nom d' « effet Tomatis ». Elles peuvent s'énoncer de la façon suivante :
- la voix ne contient que ce que l'oreille entend
- si l'on modifie l'audition, la voix est immédiatement et inconsciemment modifiée
- il est possible de transformer durablement la phonation par une stimulation auditive entretenue pendant un certain temps ( loi de rémanence).
De ces lois il découle qu'en agissant sur l'audition d'une personne, on modifie sa voix, son langage (l'effet se situant tant au niveau du rythme et du timbre, que de la coulée verbale).

Alfred Tomatis a écrit de nombreux ouvrages, articles, interviews qui rendent compte de son travail et des fondements de son approche.



En savoir plus sur l'Association Belge